Mouvement artistique : le "ready-made"

"Le grand ennemi de l'art, c'est le bon goût". Marcel Duchamp.

  
Duchamp, "Fountain", 1917, ready-made, original disparu, urinoir en porcelaine renversé réalisé postérieurement à l'original.
Fontaine passe pour l'œuvre la plus controversée de l'art du XXe siècle.




Objet "tout fait"
Choix de l'artiste
Idée
Nouveau titre
Nouveau point de vue : objet renversé
Objet industriel
Objet signé « R. Mutt »
Objet daté de 1917
pseudonyme
Libéré de sa valeur d'usage

 La photographie de Stiegliz, qui a servi de base pour la réalisation des répliques.

La "sculpture" fut refusée lors de la première exposition de la Société des artistes indépendants de New York en 1917 avant de disparaître. Seules des répliques certifiées par Duchamp dans les années 1960 sont aujourd'hui exposées dans les musées ( Paris : Mailhol et Pompidou, Stockholm, San Francisco, Tate de Londres, Ottawa, Kyoto, Bloomington, Jerusalem, Rome...). Elles sont toutes des reproductions non de l'original, mais de la photographie d'Alfred Stieglitz. Elles sont toutes datées « R. Mutt 1917 » comme l'original. Certaines ont été fabriquées à la main par un procédé de moulage comme dans la sculpture traditionnelle, ce qui constitue une inversion du processus propre au ready made.


Pour l'historien de l'art Thierry de Duve, Fontaine est en tant que ready made exemplaire le paradigme de l'œuvre d'art. Le "cas Richard Mutt" permet de comprendre comment l'énoncé "ceci est de l'art" peut s'appliquer à n'importe quel objet suivant que sont remplies les quatre conditions :
  • un objet de référence dont l'existence en tant que telle n'a pas d'importance. En l'occurrence, l'objet (l'urinoir original) a disparu et il n'est attesté que sous la forme d'une photographie. Le ready made n'est connu que par sa reproduction.
  • un énonciateur (R. Mutt ou Marcel Duchamp) qui choisit, nomme et signe l'objet. Il ne fait rien de ses mains, mais il choisit et produit l'énoncé "ceci est de l'art". (L'existence de cet énonciateur n'a pas d'importance, puisque R. Mutt est un artiste fictif.)
  • un regardeur qui répète l'énoncé pour son compte, comme Alfred Stieglitz, par exemple, lorsqu'il réalise sa photographie.
  • une institution (la Société des artistes indépendants) quand bien même l'action de cette institution consiste à refuser de valider l'objet (cet acte valorise l'objet de R. Mutt qui est le seul à être refusé dans le salon des refusés).
Sources :
Dossier du centre G. Pompidou ici.