Ressources : le photomontage

Le photomontage est un assemblage de photographies réalisé par collage (qui peut parfois être à nouveau photographié pour cacher les raccords) ou par logiciel. On peut y incorporer une ou plusieurs parties de différentes photographies ou même des photographies entières.
La différence avec un collage en général c’est qu’il est constitué uniquement d’éléments photographiques alors que le terme collage désigne plutôt des peintures ou des dessins sur lesquels l’artiste colle des éléments qui ne sont pas forcément des photos. Pour résumer, tous les collages ne sont pas des photomontages mais les photomontages sont toujours des collages qui sont  réalisés uniquement avec des éléments photographiques.

II. Les pionniers du photomontage

Un des  premiers à pratiquer le  photomontage en Russie est l’artiste Alexandre Mikhaïlovitch Rodtchenko (en russe : Александр Михайлович Родченко).
En Allemagne, c’est  l’artiste dadaïste  John Heartfield qui va être un des premiers à développer le photomontage.


III. Les trois principales manières d’utiliser le photomontage

1. Le photomontage est souvent utilisé  dans un but politique, soit pour contester, soit au contraire pour faire de la propagande.

John Heartfield par exemple, s’est servi du photomontage pour dénoncer la politique menée par Hitler et le régime nazi.
Certains gouvernements comme le gouvernement de l’ex union soviétique ont eu recours au photomontage comme moyen de propagande afin de propager la doctrine communiste. Cliquez là pour en savoir plus : Entre art et politique : le photomontage



2. Le photomontage est aussi utilisé dans un but  artistique quand il  se propose de transformer le réel de manière poétique ou humoristique. Les artiste dadaïstes*  et surréalistes l’ont souvent utilisé de cette manière.
Par exemple ce célèbre photomontage de Max Ernst  Le Rossignol Chinois qui date de 1920.

Le poète Jacques Prévert a lui aussi fait des photomontages (on les appelle collages mais ce sont plutôt des photomontages). Pour voir plus de photomontages cliquer ici : Collages et photomontages


*Le Dadaïsme : le mouvement dadaïste (ou tout simplement dada) est un mouvement culturel né en 1916 qui se traduisit par un rejet des formes d’expressions traditionnelles et le refus des conventions.


*Le Surréalisme : issu d’une rupture avec le mouvement  dadaïste en 1922, Le mouvement surréaliste est un mouvement artistique et littéraire apparu juste après le Dadaïsme. Les artistes surréalistes sont en révolte contre l’ordre bourgeois, ils veulent libérer la création de toute contrainte et de toute logique. Ils accordent une grande importance aux rêves et à l’inconscient.

En conclusion, on peut dire que le pouvoir des photomontages réside dans l’effet de surprise qu’ils suscitent. Poétiques, humoristiques, irréels, ils imposent un nouvel ordre visuel par les rapports inattendus qu’ils créent entre les différents éléments dans l’image. Par exemple le rapport de grandeur dans la première image ci-dessus.
Mais, la réussite d’un collage demande la maîtrise des différents constituants de l’image, au même titre qu’un tableau ou qu’une photographie.En effet, comme le disait Max Ernst : « Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n’est pas la colle qui fait le collage », ce qui signifie qu’il ne suffit pas d’assembler quelques éléments pour réussir un collage mais qu’il faut bien choisir les éléments photographiques que l’on veut mettre et réfléchir à la manière dont on les place dans l’image par rapport aux effets que l’on veut obtenir.
Actuellement les logiciels de retouche d’image comme Photoshop ou GIMP ont remplacé les ciseaux et la colle et la technique du photomontage est devenue courante, mais l’effet produit est toujours le même.


Collage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire